Journal

Accueil > Le quotidien : > 16/12/2019

16/12/2019

lundi 16 décembre 2019, par Ahmed Slama

… à l’enfant dissipé que j’avais été, ma mère répétait نسيت او تناسيت ؟, nassayt aw tanassayt ? à l’âge adulte, creusant encore le sillon de la dissipation, je l’ai encore en tête, نسيت او تناسيت ؟ , ma mère avait du l’apprendre de ces enseignants palestiniens exilés, eux qui se retrouvaient à bâtir – avec d’autres – le socle de l’enseignement de la langue arabe au sein d’un état encore balbutiant, نسيت او تناسيت ؟, par le jeu de la mémoire involontaire, il reflue l’aphorisme, lors des conversations quelconques, l’exprimer revient à s’attarder sur des préoccupations plus amples : la langue, les langues, les cultures et les réalités que l’entremêlement des deux trace,

... la première partie se traduit aisément, tu as oublié ou... (le reste m’est plus difficile) tu t’es oublié ?

on peut commencer par ça ; s’oublier, même si ça ne recouvre pas le sens strict de ce verbe tout à fait particulier, s’oublier : perte de l’attention de soi, les personnages chez Marcel Proust s’oublient constamment, ils sont en train de faire quelque chose ou ne rien faire, puis s’abandonnent à un flux, un songe, un laisser-aller, c’est ça s’oublier,

le verbe تناسيت*, ce n’est pas tant oublier, l’oubli, nous le subissons, nous oublions malgré nous, ce n’est pas non plus la réflexivité du verbe pronominal, s’oublier soi, mais تناسيت c’est tendre à oublier ses propres actions, cette frontière fine, entre l’oubli (involontaire) et l’omission (volontaire), تناسيت, c’est omettre des actions que l’on a faites, non pas dans le récit que l’on fait aux autres, mais en son propre for intérieur,

le تناسيت permet de matérialiser et toucher à cette réalité toute personnelle que nous nous construisons au jour le jour, et qui ne cesse de s’affermir. Quand Jean-Paul Delveoye dit avoir oublié de rendre compte de ses affiliations, ses participations rémunérées à tel ou tel groupe, à des think-thanks et autres joyeusetés ; quand la circulation circulaire de l’information reprend le terme oubli auréolé de guillemets, ce n’est tant de l’oubli tel qu’on le conçoit communément qu’il s’agit, mais de ce verbe si particulier, تناسا, effort** de tendre vers l’oubli, tout légitimé par son statut au sein du pouvoir et des institutions. Il n’a pas à oublier, ou à omettre. Il a la tête et le corps de la légitimité. Eric Woerth, en son temps, en une question rhétorique : « est-ce que j’ai une tête à couvrir la fraude fiscale ? »

*Ici conjugué à la première personne du singulier.
*Effort au sens spinoziste du terme : une force qui se tire de soi, l’exercice de la puissance d’exister (vim existendi)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?