Journal

Accueil > Le quotidien : > Monstration de la douleur

Monstration de la douleur

mercredi 30 septembre 2020, par Ahmed Slama

… ça démange un peu de partout, sur le visage, bande rouge enflée qui traverse le visage, s’arrête au mont du milieu, là où tiennent les binocles, et ça reprend après, traverse la joue et disparaît à quelques centimètres de l’oreille. Y aussi les deux coins inférieurs de la tête, on va dire rapidement, là, juste en-dessous des oreilles, ça fait deux plaques rouges, assez étendues, ça gratte, elles grattent ; allergie ou inflammation ?

Sur le miroir ça donne un portrait douteux, on me dit que la bande rougeâtre, là, ça fait penser à quelque coup de soleil due au ski, paradoxal pour celui qui n’a jamais vu (ni de près, ni de loin) une station de sports d’hiver. Celui que le froid et la neige terrorisent... plus que tout ? Non pas plus que tout, vous verrez le summum de la terreur chez ce gars qui se coltine donc une bande rougeâtre, rougeâtre sur fond brun, et qui fait légèrement penser à un coup de soleil alors que le soleil on le voit plus depuis une semaine déjà.

Devant le miroir, hier, ça a fait tilt, j’ai mis puis enlevé le masque, les marque recoupent les points de pression du masque ; surtout que je marche beaucoup avec, l’ai pas abandonnée la douzaine de kilomètres à pieds, marche urbaine quotidienne, malgré le ciel gris et le masque vissé au visage, et forcément ça transpire dessous, ça s’accumule et en fin de course (de marche ?) ça donne ça ! on en parlait, on en avait parlé des risques de marques de bronzage de masques en été, mais celle-la je l’avais pas vu venir, alors devant l’ampleur du portrait que m’affiche le miroir, pas le choix : prise de rendez-vous chez le médecin !

On y arrive à ma terreur ultime. Pas vu de médecin depuis… un deux trois, Saint-Denis, non, Lyon ? Un peu plus tard, Lille, oui, ça faisait pas longtemps que j’étais à Lille, c’est ça, 3 ans et demi, le dernier médecin consulté, pour une douleur lancinante et un problème récurrent à l’aine ; vous évaluez la douleur à combien sur une échelle de 1 à 10 ?

– 8
– 8 ?! vous êtes sûr,
– oui, oui, 8…
– vous en avez pas l’air,

en effet, il aurait fallu peut-être se tordre, pleurer, crier ou cogner que’qu’chose, pourquoi pas ? Monstration de la douleur, faut que ça soit visible, comme la peine, le malheur ou tout autre chose, régime de la monstration, faut que ça marque, ça soit marqué sur le corps et les manières, c’est comme la condition de sans-papiers, beaucoup ne m’ont jamais cru, ne me croient pas encore que je leur dis que j’ai été sans-papier, comme si mon accent, mes manières, mes lectures, mon écriture annulaient ma condition, ça allège forcément, ne nous cachons pas, mais ça l’annule pas pour autant. Dans le jeu de la domination, il y a la posture du ou de la dominé·e qu’il faut adopter, sous peine de ne pas être considéré comme tel, comme pour la douleur, un 8 doit se voir sinon c’est louche…

bon sur ce je dois prendre le rendez-vous pour me retrouver, y une prescription d’ibuprofène qui m’attend,

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?